Parole donnée 32

Parole donnée 32

« Le mouvement d’ouverture à la rencontre et de la rencontre dans l’ouverture de l’autre et du même, c’est-à-dire de l’altérité et de la mêmeté, est la dimension du présent exigée de la parole en vérité. Le son de la voix se loge dans l’intimité de la parole à l’entrecroisement des mots et des affects : il devient souffle. Nous l’appelons voix. Etre touché par elle au cœur, souffrir, aimer, se réjouir, avoir de la peine, s’offrir, c’est éprouver un corps, c’est donner corps à la parole, c’est être engendré dans la chair de la Parole. »

Denis Vasse, « L’arbre de la voix » p 170, Ed Bayard, Montrouge 2010

Béatrice FIERENS

Accueillir la personne qui vient et qui est toujours une personne unique, avec ses forces et ses faiblesses, l’écouter dans ce qu’elle peut dire d’elle-même, mais plus encore être témoin de ce qu’elle dit sans le savoir, de ce qu’elle découvre en se mettant à parler, non plus de la tête, mais de ce qui se révèle en elle. C’est toujours un travail et une aventure unique, une naissance à une vie nouvelle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :